Le Pas Feminin - Magazine de valorisation de l'action de la femme - Filtrer les éléments par date : juillet 2015
mercredi, 15 juillet 2015 00:00

Miss Cameroun 2015 -Jessica Ngoua élue

Ce lundi les camerounais se réveillent avec une nouvelle miss: Jessica Ngoua.

Miss Cameroun 2015 a étéélue à Yaoundé ce samedi au terme d'une soirée haute en couleur.

Mlle Jessica Lydie Ngoua; Étudiante à l'Université de Douala, âgée de 24 ans à su; Du haut de son mètre quatre-vingt, séduire le public par sa grace et son élégance.

Parmi les 26 naïades, seules 6 ont été retenues pour présenter leurs projets.

  1. - Miss Centre:Joelle Thonet
  2. - Dauphine Miss Ouest: Myriam Kamako
  3. - Miss Extrême Nord :Diana Biata
  4. - Miss Littoral: Jessica Ngoua
  5. - Dauphine Miss Sud : Raïssa Minlo
  6. - Miss Est : Audrey-Ines Mpot

Sur le thème, de cette année, "Responsabilité et protection de l environnement", elles ont pû s' exprimer et passer à l'aspect cérébral de ce concours de beauté.

Non sans hésitation, elles ont tant bien que mal defendu leurs différents projets avant de retourner en coulisse en attendant les délibérations finales.

Quelques projets ont retenu notre attention comme la prévention des inondations, la lutte contre la jacinthe d'eau ou encore la création et la promotion des emplois vert.

Présidé par Jean Emmanuel Pondi, le jury a annoncé, non sans cacophonie, le verdict final:

  • MISS CAMEROUN 2015: Jessica Ngoua
  • - 1ère dauphine : Joëlle Thonet
  • - 2ème dauphine: Diane Biata
  • - 3ème dauphine: Audrey-Ines Mpot
  • - 4ème dauphine : Raïssa Minlo
  • - 5ème dauphine: Myriam Kamako

Invitée à remettre les attributs de la reine du soir, Mme Chantal Biya a glissé l écharpe sur les epaules de Miss Ngoua et déposer la couronne sur sa tête. Une première.

Nous souhaitons bonne route à Mlle Jessica Ngoua, Miss Cameroun 2015, ainsi qu à ses dauphines. Bravo tout particulier à Miss Kamako.

Mention spéciale à Miss 2014 qui était rayonnante de beauté.

 

 

Publié dans Culture
mercredi, 15 juillet 2015 00:00

La cérémonie Miss Cameroun 2015 en image

Quelques images de la cérémonie

Publié dans Culture

Nathalie Koah lance sa marque tendance et prestige de lingerie le 10 juillet 2015

 

Soucieuse de proposer la meilleure qualité aux tarifs les plus compétitifs à ses futures consommatrices, l’équipe « Psychee by NK » de Nathalie Koah travaille depuis des mois avec des partenaires nationaux et internationaux de renoms pour affiner la conception et production de ses futures collections de lingerie et accessoires.

 

Apparemment aucun aspect n’est pris à la légère : de la personnalisation des modèles au respect de la morphologie des femmes, en passant par la qualité des matériaux , l’objectif visé est le confort et la diversité de l’offre, la satisfaction absolue de ses clientes !

 

Ce 10 juillet 2015 marquera le lancement d’une « vente test  » qui permettra de tenir compte des besoins des consommatrices aux détails près, et ainsi grâce à leur collaboration, consolider l’offre pour qu’elle soit à leur image , celle des femmes qui assument leur être et leur paraître .

 

Cette vente permettra à l’équipe de « Psychee by NK » à son terme de sélectionner parmi de nombreux partenaires actuellement en lice celui dont l’esprit créatif aura le plus suscité l’empathie de ses consommatrices, et plus important sera en accord avec celui de la marque. Ce dernier deviendra le SEUL producteur des futures collections imaginées et dessinées par » Psychee by NK ».

Publié dans Mode

Irène Koki Mutungi : 1ère africaine capitaine aux commandes d’un Boeing 787

 

La pilote Kenyane Irène Koki Mutungi n’a rien à envier à ses collègues hommes. Commandante de bord, elle est la première femme africaine capitaine dans l’histoire du transport aérien. Fille d’un père pilote, koki a depuis son enfance nourri l’ambition de succéder à son père. Elle est aujourd’hui capitaine et vole sur un Boeing 787 pour la compagnie aérienne Kenya Airways. Le ciel n’a pas de secret pour elle.

 

Toute petite, Irene Koki Mutungi regardait son père piloter des Boeings. Sa passion pour le ciel l’a amenée à opter pour la carrière de son père. « J’ai commencé à voler en 1993 Lors de mes premiers cours de pilotage. Je me souviens avoir volé avec mon père à Londres quand j’avais huit ans et je me suis assis avec lui dans l’habitacle durant tout le trajet. Depuis, je savais que c’était ce que je voulais faire », a-t-elle indiqué.

Pour atteindre son objectif, la Kenyane a bénéficié du soutien de son père qui est aujourd’hui fière d’elle. A 17 ans, elle débute sa formation à l’école de vol Oklahoma City en parallèle aux activités académiques.« Tous les six mois, je passe par une formation très rigoureuse. Et je pense remettre ça. Durant la formation, il nous nous a été donné toutes sortes de leçons concernant les situations d’urgence, en nous exposant à des scénarios difficiles que l’on peut éventuellement intervenir lorsqu’on est en poste comme pilote, et l’on est rôdé sur la manière d’y faire face », a-telle indiqué. Malgré les problèmes rencontrés durant sa formation, Koki a réussi à gravir les échelons.

Loin d’être complexée, elle entretient une relation cordiale avec ses collègues. « Je suis à l’aise dans ce que je fais, que ce soit durant les heures de travail tardives, les jours de congés et mes heures de travail, tout se passe bien pour moi. Je ne peux pas travailler dans un environnement structuré, bien que l’industrie du transport aérien est structuré à sa manière », explique-t-elle. Ce modèle pour la jeunesse africaine, ne compte pas quitter le monde aéronautique même à sa retraite. Comme son père (aujourd’hui consultant), elle souhaite passer le reste de ses jours à gérer les transports aériens.

Publié dans International

La Zambienne Namwali Serpell remporte le prix Caine 2015 de la littérature africaine

 

L’auteure zambienne a reçu la somme de 15 600 dollars pour sa nouvelle "The Sack". Elle devient la première Zambienne a remporté le Prix Caine, considéré comme le premier prix de littérature africaine anglophone.

Les jurés ont jugé son récit « innovant, stylistiquement superbe, envoûtant et énigmatique». Publié en 2014, sur la plateforme en ligne Africa 39, The Sack revient sur l’histoire de deux hommes qui font le choix le vivre ensemble en aimant la même femme, sans jamais savoir lequel d’entre eux celle-ci préfère.

Née en Zambie, Namwali Serpell s’était installée avec sa mère aux Etats-Unis en 1989. Elle y enseigne aujourd’hui l’anglais dans la prestigieuse université de Berkeley en Californie. La jeune femme avait déjà été nominée en 2010 pour sa nouvelle Muzungu qui avait été sélectionnée parmi les meilleures nouvelles américaines de 2009.

« Nous ne voulons pas de compétition »

Deux Sud-Africains et deux Nigérians ont également été retenus, Masande Ntshanga avec Space, FT Kola avec A Party for the Colonel, Elnathan John pourFlying et Segun Afolabi pour The Folded Leaf.

La lauréate a annoncé vouloir partager les 15 600 dollars qui lui ont été offert avec  les autres nominés. « Nous ne voulons pas de compétition, nous voulons tous être honorés », a-t-elle déclaré.

Le Prix Caine, créé en 2000,  s’est imposé au fil de ses 16 éditions comme une référence de la littérature africaine anglophone. Parmi ses lauréats figurent les grands noms de la littérature africaine contemporaine. L’année dernière, le prix avait été décerné à la Kenyane Okwiri Oduor.

Source : jeuneafrique point com

Publié dans International
samedi, 11 juillet 2015 00:00

Comment associer les couleurs ?

Osez la couleur ! Quelles couleurs peut-on associer et quels sont celles à éviter ? Voici nos conseils pour porter des vêtements à la mode et de couleurs, les mélanger selon votre carnation avec originalité.

osercouleur2

 

La couleur ce n’est pas une mince affaire, une couleur qui ne va pas et c’est toute votre tenue qui est à refaire. Quelques règles d’or à respecter pour un ensemble sans fausses notes :

- Equilibrer la silhouette grâce aux couleurs. On part généralement d’une couleur dominante que les autres accompagneront et illumineront.

- Eviter de porter plus de trois couleurs différentes afin d’éviter un effet clown et « brouillon ». Trop de couleurs tuent la couleur.

- L’ajout d’une couleur complémentaire permet de tempérer une couleur.

- Le noir et le blanc ne sont pas considérés comme des couleurs. Ils sont très peu présents dans la nature à l’état pur. On peut donc facilement les associer avec n’importe quelle couleur.

- Le gris, très neutre, s’accorde aussi avec beaucoup de couleurs. Cool, c’est très in cet été alors on y va.

- Privilégier toujours les couleurs plus sombres pour le bas, les couleurs claires ayant tendance à grossir. Jean, jupe, short, tout plein de modèles sont à votre disposition. Le tout c’est de choisir une couleur dans les tons bruts ou noirs, des talons hauts et hop le top c’est à vous de voir.

- Les couleurs plus vives, plus claires, voir flashy, sont idéales pour le haut. Elles éclairent la tenue et le visage. Du côté des accessoires.

Les accessoires et les chaussures peuvent aussi être en couleur. Et oui, on ne cessera pas de vous le dire, si vous êtes habillée tout en noir, lâchez vous complètement sur vos accessoires. En soirée, petite robe noire et accessoires de soirée flashy c’est tendance. Sac, chaussures, bijou, ceinture : osez.

Source : Afrique Femm

Publié dans Mode

En Septembre, le 13 exactement aura lieu le couronnement de la MISS CAMEROUN de FRANCE. Au même titre que les Miss de la diaspora camerounaise, cette nymphe pourra prétendre à la couronne suprême de MISS CAMEROUN.

En attendant le couronnement, faites connaissance avec les prétendantes au titre et surtout votez !!! sur www.misscamerounfrance.fr

Publié dans Culture
vendredi, 10 juillet 2015 00:00

MISS CAMEROUN 2015 Sprint final !

Depuis 2 ans et la prestation de Valérie Ayena à MISS MONDE, le concours de beauté à la camerounaise a changé d’envergure. Le 11 juillet 2015 la nouvelle reine de beauté coiffera sa couronne et son écharpe pour un mandat d’un an. Nous avons demandé à notre favorite, Myriam, de nous parler de son aventure et de ses projets.

myriam Kamako

 

LPF : Qui es-tu Myriam Kamako ?

Je suis une jeune camerounaise étudiante en 2e année marketing communication vente à l'Université catholique d'Afrique centrale, née un 23 Novembre et cadette d'une famille de 5 enfants. Je suis originaire de l'ouest Cameroun, précisément du Haut Nkam et du Ndé. Mes parents sont juristes, respectivement avocat pour mon papa et notaire pour ce qui est de ma maman. Mes amis disent que je suis assez exigeante, mais me trouvent déterminée dans ce que je fais. Ils disent que je suis généreuse et que j'ai parfois tendance à penser aux autres avant moi-même. Ils me reprochent aussi d'être assez capricieuse.

LPF : Comment se passe les journées de Myriam ? Comment tes études en Marketing Communication Vente affectent-elles ces journées ?

Les jours de classe : Réveil à 7H, préparation pour les cours, cours de 8-12H puis 14-18h, pendant la pause de deux heures je vais manger et me reposer. Après les cours je passe quelques temps avec mes ami(e)s / camarades de classe, on discute, on regarde la télévision. Puis je vais manger, relis des cours, et me prépare pour aller me coucher.

L'impact de mes études se fait ressentir dans mon psychosocial. En effet les stages de vente par exemple (livres, carburant, etc) me permettent de travailler ma capacité de persuasion, ils m'aident à élargir mon côté social dans la mesure où ils nécessitent que j'approche des personnes très souvent inconnues pour leur proposer le produit/service que j'ai à offrir. Le marketing me donne un esprit perspicace face à certaines situations et une vision différentes des choses qui auparavant pouvaient me sembler banales. Ma filière m'apprend également à perfectionner mon sens du management.

myriam Kamako le pas feminin

LPF : Quels sont tes projets à moyen et à long terme ?

A moyen terme je souhaite être propriétaire d'une agence conseil (davantage axée communication publicitaire et stratégie) et sur le long terme travailler dans une organisation internationale dont l'oeuvre va en droite ligne avec les objectifs de développement du continent africain.

LPF : Pas d’amoureux dans ces projets ? Ton carnet amoureux est-il si secret ?

Oui, (rire) Très secret !

LPF : Tu es très jeune et certainement au fait des fléaux qui ravagent la jeunesse camerounaise, lequel voudrais-tu combattre en priorité ?

La drogue. Le pire est que la plupart le fait par suivisme ou pour ressembler à des stars, oubliant qu'ils n'évoluent pas dans le même contexte, n'ont pas les mêmes objectifs ni les mêmes aspirations.

LPF : Un dernier mot Myriam ?

Je remercie l'équipe du magazine "Le Pas Féminin" d'avoir bien voulu m'accorder cette entrevue, je remercie les lecteurs de ce magazine. Je vous convie tous à aimer ma page Facebook : Miss Cameroun Région Ouest 2e Dauphine 2015, mais également à voter pour moi en envoyant par SMS Miss 16 au 8190.

 

Publié dans Culture

Magazine de Valorisation de l'action de la Femme.

Venez découvrir l'Action de la Femme camerounaise depuis l'indépendance...

This module can not work without the AcyMailing Component

Articles populaires

Dernières Informations

Facebook